EDITO

Voyager au XXIème siècle ?

Tout citoyen du XXIème siècle recherche plus que jamais à définir les contours de son identité dans un contexte global en mouvement. Le voyage est en premier lieu une quête et une construction de soi par la confrontation à l’Autre et l’Ailleurs. Nous, voyageurs du XXIème siècle, nous nous voulons responsables. De moins en moins simples consommateurs, nous souhaitons nous nourrir, nous enrichir, être acteur de notre déplacement, nous sentir unique par les rencontres que nous faisons, par les objets que nous achetons et rapportons, par l’itinéraire que nous suivons. A notre retour, la transmission, le récit, de plus en plus souvent sur Internet via les réseaux sociaux et les blogs, font partie de l’expérience de notre voyage et contribuent à cette identité en construction. Nous prenons à coeur de devenir l’ambassadeur d’une destination de par cette transmission.

Etre acteur, nous enrichir, transmettre, signifie à la fois pouvoir découvrir quelque chose de nouveau et pouvoir choisir notre route dans cette cartographie que l’on nous propose. Sans étiquette, mais spontanément responsable, durable, solidaire et alternatif, l’objectif de l’agence ARchipel est d’identifier et proposer des destinations et des circuits, proches ou lointains, que le voyageur peut suivre de façon individuelle et autonome, grâce à des guides numériques et interactifs, ou en groupe et guidé, avec son opérateur de tourisme, son association, son comité d’entreprise.

Le voyage dans les territoires de l’art d’ARchipel

Alors que le site patrimonial, le parc naturel, le monument, l’architecture emblématique s’inscrivent généralement dans le programme du voyageur ou de l’agence de voyages qui le guide, la création contemporaine ne constitue que rarement un but ou une destination.

Les centres d’art, fonds régionaux, musées d’art contemporain… sont des espaces riches d’idées, de sens, d’échanges. Ils constituent des itinéraires vierges, plaçant au détour de la route la figure de l’artiste, attirante, parfois éblouissante, qui semble hors de ces murs rester inaccessible. Ils montrent parfois aussi le chemin vers le légendaire atelier d’artiste, qui ouvre souvent les portes de quelques coins secrets au coeur des territoires, emplis d’oeuvres et d’idées.

Dans le même temps, alors que les grands sites touristiques génèrent une économie, les lieux de l’art, résolument dédiés à l’accueil et à la valorisation de l’art contemporain auprès  de tous les publics, la plupart gratuits, souffrent d’un manque de moyens croissant et restent hors des sentiers battus du voyage. Pourtant, ils ont beaucoup à donner et leurs chiffres de fréquentation et la qualité de leurs publics peuvent potentiellement argumenter en leur faveur auprès d’une collectivité publique ou d’un mécène. Mais faute d’outils de communication, et faute de moyens humains et d’expertise pour s’adresser au réseau touristique, le rendez-vous est souvent manqué.

L’association Archipel a pour objet la promotion de la création contemporaine notamment à travers le développement du tourisme artistique et culturel. Pour ce faire, Archipel met en œuvre différentes actions : missions de conseils, d’expertise, de diagnostic ; conception, création et animation de réseaux d’acteurs privés et publics ; organisation et diffusion de voyages et séjours ; édition, diffusion et vente de tout type de documents, sur tout support. 

 
L’association est domiciliée à Paris.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s