JIN HYO SEOK

IMG_1067

Les œuvres de Jin Hyo Seok, directement inspirées d’une géométrie à la Mondrian, s’échappent d’une apparente lecture épurée et abstraite du monde. L’emploi de matériaux industriels (contreplaqué, plexiglass), la découpe mathématique des différents éléments constitutifs des œuvres, subliment en contrepoint une utilisation volontairement fluctuante de l’espace. L’utilisation des couleurs primaires, du blanc et du noir se réfèrent certes au néo plasticisme mais les variations sur les obliques, caractéristiques de la recherche de Jin Hyo Seok, en constituent une rupture.

Cet artiste plasticien, originaire de Corée du Sud et formé en Corée et en France, questionne en permanence la notion de spatialité et de point de vue. Ainsi, la trilogie espace, œuvre, spectateur génère un dialogue sans cesse réécrit.

La laque, dont il recouvre ses pièces, souvenir prégnant des meubles coréens de son enfance,  symbole de la richesse, de la propreté, de la netteté, se révèle être un miroir qui, loin de retranscrire fidèlement la réalité, la réinterprète.

Tel Narcisse noyé dans sa propre image, basculant dans un ailleurs, c’est bien dans un autre monde que nous entraine Jin Hyo Seok , qui nous fait découvrir, à travers le reflet et les effets d’ombre et de lumière, un espace inconnu, où l’interstice prévaut.

Ce double je, au centre de l’œuvre de Jin Hyo Seok,  questionne en permanence nos postures d’intimité et d’extimité, perd nos certitudes dans le reflet de notre propre présence. Spectacle du monde, du monde exhibé comme du monde embusqué,  ses œuvres fluctuent en permanence et se renouvellent en fonction de l’espace et du temps. Peintures accrochées au mur, elles se muent en œuvres sculpturales d’un simple changement de regard. Ce qui parait immuable est au contraire porteur de mouvement. Le spectateur, par son propre déplacement, créé la perspective.

L’écoute du lieu impose la forme à l’artiste. Ainsi, toutes les pièces de la série « Composition », origamis de bois, sont agencées différemment par l’artiste en fonction de la configuration de l’espace d’exposition. La forme, la direction, l’assemblage varient selon le contexte de présentation pour toujours réinventer leur message. Les couches superposées et accumulées multiplient les variations et les découvertes. Illusion du papier, illusion de la pliure, illusion de la fragilité, illusion de la permanence.

Son installation 0112, réalisée au Changwon Municipal Masan Mooshin Art Museum, composée de trois pièces, est un espace à elle toute seule. Un espace en deux dimensions ou en trois dimensions tout dépend où l’on se place. C’est aussi un miroir fenêtre qui réinvente le réel avec le concours de l’artiste et du spectateur.
Les paysages urbains ou naturels qui s’y reflètent déroutent. Par instant continus et cohérents ils deviennent l’instant d’après, au gré d’une ombre, du changement de point de vue du visiteur, discontinus, cassés, le net devient flou, les images se superposent. Le mensonge devient vérité.

Jin Hyo Seok expose régulièrement à Paris (Centre culturel coréen, Dorothy’s gallery, galerie Taibout…) et à l’étranger (Madrid, New York). En 2012, il a été invité par le Changwon Municipal Masan Mooshin Art Museum pour une exposition collective, « Bonjour Changwon »  regroupant des artistes coréens vivant en France. Il a également présenté ses « Compositions » à Berlin au Centre culturel coréen, lors de l’exposition Walk, fin 2012.

Christine Rosas

www.hyo-seok-jin.com

PORTFOLIO

Ce diaporama nécessite JavaScript.

installation 0112 Changwon Municipal Mooshin Art Museum

installation 0112  et installation 0212  Changwon Municipal Mooshin Art Museum  2012

installation 0112 installation 0112 Changwon Municipal Mooshin Art Museum

installation 0112 Changwon Municipal Mooshin Art Museum, 2012
315x90cm, 187x167cm,260x415cm, plexiglass, contre-plaqué, peinture acrylique

installation 0112 Changwon Municipal Mooshin Art Museum

installation 0112 Changwon Municipal Mooshin Art Museum, 2012
315X90cm, 187X167cm, 260X415cm , plexiglass, contre-plaqué, peinture acrylique

installation 0112 Changwon Municipal Mooshin Art Museum

installation 0112 Changwon Municipal Mooshin Art Museum, 2012
315X90cm, 187X167cm, 260X415cm , plexiglass, contre-plaqué, peinture acrylique, détail

installation 0112 Changwon Municipal Mooshin Art Museum

installation 0112 Changwon Municipal Mooshin Art Museum, 2012
315X90cm, 187X167cm, 260X415cm , plexiglass, contre-plaqué, peinture acrylique, détail

installation 0112 Changwon Municipal Mooshin Art Museum

installation 0112 Changwon Municipal Mooshin Art Museum, 2012
315X90cm, 187X167cm, 260X415cm , plexiglass, contre-plaqué, peinture acrylique, détail

Installation 0212 Changwon Municipal Mooshin Art Museum

Installation 0212
Changwon Municipal Mooshin Art Museum, 2012
 66 x 621 cm
plexiglass, contre-plaqué, peinture acrylique

Composition-0112

Composition-0112, 2012
50×41.5×3.5cm
peinture à l’huile et polyurethane sur MDF

Composition-B0411

Composition-B0411, 201289.5 x 11.6 x 6 cm / 89.5 x 13.5 x 6 cm / 89.5 x 17.6 x 6 cm
Acrylique et plexiglass sur contre-plaqué 

Composition-B0711

Composition-B0711, 2012
39.5 x 47.5 x 6 cm
Acrylique et plexiglass sur contre-plaqué

LIENS VERS LES LIEUX CITES

Changwon Municipal Masan Mooshin Art Museum

Centre culturel coréen de Paris

Centre culturel coréen de Berlin

Dorothy’s gallery

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s